AUDSHINE

18 novembre 2021 - 2496 vues
Surnom AUDSHINE
Genre Pop
Activité Chanteuse
Site officiel
Facebook
Instagram

AUDSHINE 

Ne vous fiez pas à son air de poupée et sa voix douce... 

Originaire de l'Ain, Audshine (prononcer le "shine" en anglais) commence à chanter et danser à l'âge de 8 ans. Elle remporte d'ailleurs de nombreux concours de danse sportive et rejoint son 1er groupe à 16 ans. 

Atteinte d'un problème de rétine à l'oeil gauche depuis la naissance, d'une candidose chronique depuis une dizaine d'années et d'une endométriose, Audshine porte en elle les stigmates de ces maladies, en plus d'un vécu qu'elle n'hésite pas à décrire dans ses textes. Ce dont elle témoigne dans son EP 8 titres "Respire", sorti le 21 octobre, dans lequel Audshine a écrit tous les textes et composé les mélodies. 

On y retrouve des titres comme "Fucking Barbie" qui décrit une femme blessée par le regard des hommes. C'est un titre qui se veut féministe, contre le principe de "femme-objet". "L'épine" évoque la maladie de manière métaphorique. "Suis-moi je te fuis", "Je t'aime la nuit” ou encore 

"Toxiques" traitent de l'Amour avec un grand "A", passionnel et destructeur. "Dans les larmes" évoque la perte de l'être aimé. Pour finir par "Dernier souffle", titre plus intimiste et sombre. 

Ses influences sont principalement pop : The Weeknd, Flume, Britney Spears, Michael Jackson, Ace of Base... Mais aussi rock: No Doubt, Lenny Kravitz, Muse, Deftones, Aerosmith, Foo Fighters... 

Après ses études en Arts du Spectacle et Marketing, Audshine rejoint le label Blasta Productions avec lequel elle réalise un EP "Freedom" en 2017 et plusieurs singles, dont "C'est pas Yummy" sorti en Mai 2020, à ce jour son plus gros succès sur Youtube. Son live le plus important : celui en 1ère partie de Wax Tailor à l'Hippodrome de Vincennes en 2014 devant environ 15 000 personnes. 

Ses influences et son expérience lui ont permis de créer un univers unique : une "pop émotionnelle", empreinte d'une grande mélancolie. 

J'suis qu'un oiseau de nuit... 

Inutile de te dire Que mon corps souffre, je saigne 

AUDSHINE 

Ne vous fiez pas à son air de poupée et sa voix douce... 

Originaire de l'Ain, Audshine (prononcer le "shine" en anglais) commence à chanter et danser à l'âge de 8 ans. Elle remporte d'ailleurs de nombreux concours de danse sportive et rejoint son 1er groupe à 16 ans. 

Atteinte d'un problème de rétine à l'oeil gauche depuis la naissance, d'une candidose chronique depuis une dizaine d'années et d'une endométriose, Audshine porte en elle les stigmates de ces maladies, en plus d'un vécu qu'elle n'hésite pas à décrire dans ses textes. Ce dont elle témoigne dans son EP 8 titres "Respire", sorti le 21 octobre, dans lequel Audshine a écrit tous les textes et composé les mélodies. 

On y retrouve des titres comme "Fucking Barbie" qui décrit une femme blessée par le regard des hommes. C'est un titre qui se veut féministe, contre le principe de "femme-objet". "L'épine" évoque la maladie de manière métaphorique. "Suis-moi je te fuis", "Je t'aime la nuit” ou encore 

"Toxiques" traitent de l'Amour avec un grand "A", passionnel et destructeur. "Dans les larmes" évoque la perte de l'être aimé. Pour finir par "Dernier souffle", titre plus intimiste et sombre. 

Ses influences sont principalement pop : The Weeknd, Flume, Britney Spears, Michael Jackson, Ace of Base... Mais aussi rock: No Doubt, Lenny Kravitz, Muse, Deftones, Aerosmith, Foo Fighters... 

Après ses études en Arts du Spectacle et Marketing, Audshine rejoint le label Blasta Productions avec lequel elle réalise un EP "Freedom" en 2017 et plusieurs singles, dont "C'est pas Yummy" sorti en Mai 2020, à ce jour son plus gros succès sur Youtube. Son live le plus important : celui en 1ère partie de Wax Tailor à l'Hippodrome de Vincennes en 2014 devant environ 15 000 personnes. 

Ses influences et son expérience lui ont permis de créer un univers unique : une "pop émotionnelle", empreinte d'une grande mélancolie. 

J'suis qu'un oiseau de nuit... 

Inutile de te dire Que mon corps souffre, je saigne 

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article